Edito-Jazz by Patricia

Début 1980, Patricia Bouteiller est graphiste dans une imprimerie de la région parisienne. Une rencontre essentielle dessine son parcours à venir : celle avec André Damon, patron du Petit Journal Montparnasse et figure incontournable de l’univers jazz parisien.Elle découvre, au fil des textes et photos qui lui sont confiés, des musiciens, français et étrangers, qui vont lui “apprendre” le jazz. Invitée permanente au PJ, elle assiste à des concerts de plus en plus nombreux. editojazz_patricia_2

Grâce à André Damon, elle écoute les plus grands, Sacha Distel et ses “collégiens”, Eddy Louiss, Claude Nougaro, Michel Petrucciani, Manu Dibango, Stéphane Grappelli, Kenny Clarke, Henri Salvador, Richard Galliano, le Golden Gate Quartet, etc. S’en sont suivis des chemins croisés avec Marc Berthoumieux, Jean-Jacques Milteau, Hugues Aufray, Daniel Huck, un certain Monsieur Zanini qui lui parlera de Charlie Parker et de la Nouvelle Orléans, au bout de la nuit.

Octobre 2010, elle s’installe en Provence. Elle sillonne les concerts, à l’écoute de musiciens tels que Thierry Eliez, Jean-Marc Jafet ou Olivier Ker Ourio, de chanteuses comme Pascale Morel, Mariannick Saint-Céran ou China Moses, etc… Se déclarant écrivain utopiste, elle a toujours à portée de lecture, L’Odyssée du Jazz de Noël Balen, en passant par les rares biographies de Monk, Chet, Miles, etc.

“Les Musiciens de jazz et leurs trois voeux” de Pannonica de Koenigswarter affinera sa sensibilité à l’univers jazzy. Aujourd’hui, selon l’inspiration provoquée par l’écoute, elle continue à écrire des “brèves” en forme d’hommages clin d’œil ! à ceux qui croisent sa plume et sa fibre auditive. Et comme elle le dit souvent : elle a de l’émotion en réserve, Miles l’a dit : “N’ayez pas peur des fausses notes… ça n’existe pas !”.
Cliquez sur l’icône pour accéder aux éditos…

 

 

 

 

Contacter Patricia par mail

Crédit photo Patricia Bouteiller

Inscription Newsletter

Retour sur le stage d’été 2017

Cliquez sur l'image...

Suivez-nous...