Heiting Cathy (chant)

Linguiste de formation (Maitrise de Langues Etrangères Appliquées, Université d’Aix en Provence, Erasmus Granada/Liverpool), elle étudie la gestion internationale (DESS de marketing) puis effectue un virage en épingle avec l’apprentissage de la musique à 26 ans.

Elle deviendra artiste lyrique professionnelle à 33 et évoluera vers le jazz/funk par la suite ainsi que l’écriture de spectacles et la diffusion/gestion de ses projets.

 musicien_cathy_heiting
Après avoir chanté pendant 5 ans dans la rue un répertoire entre opéra, jazz et funk au sein de la CIE LA RUMEUR (créations telles que Promeneur de piano, la Diva Extraterrestre, le Piano Flottant…), 5 ans dans Millénium Gospel Voices, 10 ans dans Bobzigua, groupe de chansons parodiques jazz/latin (Sélection Région en Scène 2007, et Album “Bobzigua contre les méchants” ) avec en parallèle une activité classique stricto sensu dans les “Operas” (productions à Nice, Toulon.. de 2003 à 2007), en ensemble vocal professionnel au sein d'”AD Fontes” (Dir. J.Heiting), elle vit exclusivement de ses créations depuis 2009.

Elle est l’Auteur/compositeur/Interprète de deux récitals lyrico déjantés créés en binôme avec Jonathan Soucasse au piano qui ont cumulé plus de 150 dates sur tout le territoire notamment sur le réseau Chainon FNTAV (Théâtres, espaces culturels et festivals): “Bizet était une femme”, sélection Région en Scène 2008 et Chainon FNTAV 2009 et “Opera Molotov” en 2010.

Elle a également à son actif l’écriture d’un spectacle destiné aux collégiens “Opératella”, toute l’histoire de l’opéra en 44 mn 44 secondes.

Membre fondateur du projet Sudden, quartet jazz’n groove, (1ère partie de D.Lockwood…) avec lequel elle tourne à l’heure actuelle, elle continue en parallèle le développement du Duo Heiting Soucasse, programmé en festival et en salle (Sélection Crest jazz Vocal 2014, Rhino Festival, Théatre Toursky et Lenche, Jazz sur la ville, Jazz à Calvi, Petit Journal Montparnasse…) et de son projet de composition originales “Little Groovy World / Petit monde qui remue” que l’on a pu découvrir en 2013, (Espace Julien,1ère partie de Sandra N’Kaké à Marseille en 2014). On l’a croisée recemment au Festival Jazz Up d’Avoriaz (P.Versini, E.Soulignac). Elle travaille également avec le pianiste Philippe Coromp depuis 2009 (Flaneries d’Art Contemporain 2013 et 2014) ainsi qu’avec le saxophoniste et pianiste Ugo Lemarchand et S.”Bouba” Lopez (contrebassiste) en trio.

Crédit photo : G.Fabre