Le Cardinal Eric (contrebasse, basse, guitare)

Après une licence de lettres modernes et cinéma, Éric Le Cardinal se consacre à la musique (rock et jazz-rock) et passe de la guitare à la basse électrique après la découverte de Jaco Pastorius. Il s’initie notamment à la technique du slap sous l’influence de Marcus Miller.
En 1982, il participe avec le groupe funk rock Zoumaï à une tournée de 3 mois au Canada.
Rentré en France il devient professionnel à la fin de l’année 1982 avec l’orchestre de variétés les Freemen (à l’époque un des plus important de la région PACA).
Dans ce contexte, il s’initie à la MAO (musique assistée par ordinateur) à partir de 1986, et découvre la composition et l’arrangement en autodidacte.
.musicien_le_cardinal_eric
En 1990 il suit le cycle professionnel complet (5 ans) sur l’arrangement avec Ivan Jullien à L’IMFP de Salon de Provence.
Parallèlement il se met à la contrebasse et suit également le cycle complet de musicien de jazz (harmonie, improvisation, composition et travail de groupe) avec notamment Michel Zénino et André Villéger (toujours à l’IMFP).
En 1995, il fait partie des premiers diplômés de l’école (diplôme d’arrangeur et de musicien de jazz).
Il participe à des master-class avec notamment François Méchali, Gildas Boclé, Dominique Di Piazza.
Son goût pour l’arrangement et longue collaboration avec la chanteuse Florence Tu Hong, le fait développer une écriture originale autour du jazz vocal polyphonique.
Il va magnifier cet art avec le groupe Scatsy, 3 chanteuse et 3 musiciens,17 ans de carrière, 2 CD et de nombreux concerts dans toute la France.
Une apogée de ce groupe fut le projet Scatsy Big Band, présenté en 1997 au festival “Muziks à Manosque”.
Il fonde en 1992 un grand chœur de jazz, Jazz en Voix, ensemble vocal de 100 choristes sur plusieurs villes de la région d’Aix-Marseille.
Pendant 22 ans il développa cet écriture originale, majoritairement a cappella, avec une écriture alliant les horizons du jazz, de la bossa, de la pop jusqu’au baroque, utilisant les larges palettes de l’harmonie jazz et du contrepoint et de la fugue classiques.

Après 20 ans de tournées et projets à la contrebasse et 6 CD avec Florence Tu Hong et Scatsy, il revient à ses premiers émois musicaux (Led Zeppelin, Clapton, Rory Gallagher,…) en redécouvrant le vertige du dobro, instrument fondateur du blues. Ce sera en 2011 la démarche du CD “Twelve Bars After, où le 4tet de Florence Tu Hong (avec Christian Bon à la guitare et Philippe Rousselet à la batterie) se mène quête de réunifier le blues du jazz avec ses racines du Mississippi et de Chicago.
Il se met également à la guitare baryton électrique et acoustique, instrument hybride accordé plus grave que la guitare, qui lui permet de développer un jeu original, à mi-chemin entre la basse et la guitare.
En 2014, il fonde avec Florence Tu Hong le duo “D’Une Corde à l’Autre”, où il forge un accompagnement aux tessitures larges et harmoniques.
Par l’apport de pédales électroniques, il apporte également au duo une belle palette sonore, avec une grande variété de timbres.

Plus d’informations sur le site Internet et sur Jazz en Voix

Contact : ericlecardinal0659@gmail.com ou 06 52 28 08 26