Versini Pascal (piano)

Comme de nombreux pianistes de jazz, Pascal Versini reçoit une formation musicale classique dès l’âge de cinq ans (au conservatoire de Marseille, notamment). Très précoce, il joue professionnellement – à partir de treize ans – dans des groupes de bal pop rocks en Franche-comté.
Durant son adolescence, Pascal n’a pas de professeur de jazz mais découvre cette musique grâce aux enregistrements de Earl Hines, Erroll garner, Duke Ellington, ou Charlie Parker.
Il part seul à l’age de dix sept ans aux Antilles (Martinique et Guadeloupe) où il rencontrera Marius Cultier, pianiste de jazz émule de Bill Evans qui lui donnera un enseignement précieux, à propos notamment des rythmiques afro-caribéennes.
Il jouera également au premier festival de jazz de Fort de France en 1985 avec BIWA groupe expérimental mêlant rythmiques traditionnelles et sons électroniques.
De retour à Marseille il rencontre le milieu de la musique africaine et malgache, est embauché par la chanteuse camerounaise Rachel Tchoungui. Friand d’expérience diverses, il joue et enregistre deux albums avec Eclats, groupe de progressive rock, puis intègre Wankatao groupe de fusion avec Jean Marie Guyard, Gérard Murphy, Cyril Atef et Philippe “mao” Lerabo. Un album éponyme illustrera cette collaboration.

Après avoir étudié l’harmonie modale pendant trois ans et demi avec Bernard Maury, ami et disciple de Bill Evans, il part sur la route comme musicien de scène et compositeur avec le cirque contemporain « Convoi exceptionnel ».

Il suit une formation d’arrangeur avec Ivan Jullien pendant une année, et compose des musiques spectacles. Tout en tournant dans les festivals européens un spectacle de rue musical burlesque qu’il a écrit, sorte de manifeste pour la musique acoustique, il s’implique dans la vie musicale de Marseille en organisant pendant trois années des jam sessions à l’Ache de Cuba. Il intègre en 2007 avec Gilles Grivolla le quintet du percussionniste vénézuélien Carlos Néné Quintero, avec lequel il enregistrera un cd et réalisera une tournée au Venezuela et dans le sud de la France. Sa rencontre avec le contrebassiste Eric Surménian à la même période le replonge dans le jeu evansien et la recherche de l’interplay.

Il rencontre Barry Harris à New York en 2009 et suit son enseignement sur le bop. En 2011 il part jouer une série de concerts avec Olivier Baron à Taïwan. Il crée en revenant “Jazz au Rouge” une programmation bimensuelle inédite à Marseille et invite plus de 90 musiciens à jouer dans ce dispositif entre 2011 et 2013. En 2014 il crée avec Gérard Murphy le Fighting Spirits avec Willy Walsh à la batterie, Eric Surmenian à la contrebasse et Jean-Jacques Elangue au saxophone ténor.

Musicien atypique, quasiment autodidacte, en dehors des circuits médiatiques du jazz, Pascal Versini voit dans la musique le moyen d’entrer en relation avec autrui, et de partager une expérience spirituelle.

Contact : versinimusic@gmail.com