Jazz Night 2 – Zaj au Paradox – concert live le 14 septembre 2011

Fut un temps où le jazz ne se comprenait que comme ça : improvisation totale. On disait alors, dans les années ’70, Free Jazz.

 

La liberté, certes y était, mais n’allons surtout pas prendre cela comme “n’importe quoi”… Ce serait négliger le travail de l’instrument, associé au travail de l’oreille, de l’écoute respective des musiciens, dans un rapport au public lors du concert. On parlait alors de rapport de forces, de complicité objective, de tension/détente, et le cri n’était pas exclu.

 

Eh bien c’est exactement ce que j’ai ressenti lors du concert de Zaj Quartet. Ces quatre-là ne sont pas en panne d’instrument ni d’oreille, et ils nous ont donné le meilleur. Enjoy!

Cliquez sur l’icône pour écouter le concert :